Aujourd’hui marque la 71ème commémoration de la Nakba de la Palestine qui a touché le peuple palestinien par les gangs sionistes qui ont exilé forcement les Palestiniens de leurs terres et leurs propriétés, à la lumière de l’escalade israélienne dangereuse dont témoigne la région, dans un défi flagrant du droit international et de la légitimité internationale.
71 ans sont passés et le gouvernement de l’occupation ignore encore les droits légitimes des palestiniens et s’abstient d’appliquer les résolutions internationales, surtout, la résolution (194) qui invité à compenser les réfugiés palestiniens et leur droit au retour à leurs terres qu'ils ont exilées par la force en 1948.
Après 71 ans de la Nakba, l’attaques israélienne et américaine visant à liquider la question palestinienne, s’est intensifiée, après l’annonce de Trump de considérer la ville de Jérusalem comme capitale de l’occupation et le transfert de l’ambassade américaine dans la ville sainte. Cela s’inscrit dans un plan tendant à liquider la question palestinienne à travers l’accord du siècle, en conjonction avec les fuites des plans et propositions de l'accord transcendant toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies, notamment l'abolition du droit de retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers conformément à la résolution 194 et l'abolition de l'agence de l’UNRWA, témoin de la tragédie des réfugiés, établie par la résolution (3020 de 1949.
La Nakba de 1948 a transformé des milliers de palestiniens en des réfugiés qui sont privés de retourner à leurs villages, à leurs terres et leurs maisons.
Malgré l’exile de plus de 800 mille palestiniens en 1948 et le déplacement de plus de 200 mille d’autres dont la plupart en Jordanie après la guerre de juin en 1967, le nombre total des palestiniens dans le monde à la fin de 2018 a atteint environ 13 million, ce qui indique que leur nombre a doublé plus de 9 fois depuis les actions de 1948.
Plus de la moitié des Palestiniens (6,48 millions) sont en Palestine historique dont 1,57 million dans les territoires occupés en 1948, 2,9 millions en Cisjordanie, y compris Jérusalem et environ 1,9 million dans la bande de Gaza.
Il vaut la peine de mentionner que Plus de 800 mille palestiniens sur les 1.4 millions ont été exilés forcement de leurs villages et leurs villes en Palestine historique de 1948 aux pays arabes voisins, de plus, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
Pendant la Nakba, l’occupation israélienne a contrôlé 774 villages et villes palestiniens, a dévasté complètement 531 d’autres, en ce qui concerne le nettoyage ethnique, les gangs israéliens ont commis plus de 70 massacres contre les palestiniens, causant le martyre de plus de 15 mille palestiniens et le contrôle sur plus de 58% de la superficie de la Palestine historique qui s'élève à environ 27 000 km 2.
Le peuple palestinien commémore cette occasion chaque année en Palestine et dans la diaspora.