Le ministère palestinien des Affaires étrangères et des expatriés a indiqué que la fermeture de l’enquête sur l’exécution du Palestinien handicapé, Ibrahim Abu Thuraya qui est tombé en martyre il y a un an sur les frontières de la bande de Gaza, encourage les soldats israéliens et les colons de commettre plus de crimes dans la Vallée du Jourdain et tous les territoires palestiniens occupés.
Le ministère a mentionné, dans son communiqué publié aujourd’hui que les tribunaux de l’occupation ont commué les sanctions sur les colons impliqués dans les crimes commis contre des Palestiniens dont le meurtre du Palestinien Abdul Fattah Al-Sharif, d’Aicha Al-Rabi et d’Ibrahim Abu Thuraya et l’incendie de Mohammed Abu Khudair et de la famille de Dawabsheh.
Il a noté aux attaques de colons commis hier contre les Palestiniens dans la vallée du Jourdain, y compris le jet des pierres contre les citoyens, le meurtre de leur bétail, la poursuite de campagne pour les chasser et les intimider afin de les expulser de leurs terres, comme ce fut le cas avec la famille palestinienne 'Abu Mohsen’.
La diplomatie palestinienne a confirmé que les enquêtes formelles de l’occupation conduisant à l'acquittement de criminels prouvent l'importance des efforts de l'État de Palestine et ses contacts avec la Cour pénale internationale dont la plus récente a été la rencontre entre le ministre des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, et la procureure de la Cour, afin de la placer devant ses responsabilités juridiques et l’a appelé à accélérer l’ouverture d’une enquête officielle sur les crimes de l’occupation.